IN LIBRIS

L'AMOUR AU TEMPS DU CHOLERA

Au temps du choléra

Roman du colombien Gabriel Garcia MARQUEZ, qui raconte l'histoire d'un amour où un homme attend 50 ans la femme qu'il aime, mariée à un autre.

A la fin du XIXe siècle, dans une petite ville des Caraïbes, un jeune télégraphiste, Florentino, pauvre, maladroit, poète et violoniste, tombe amoureux fou de Fermina, l’écolière la plus ravissante que l’on puisse imaginer et issue d'une famille plutôt aisée.
Sous les amandiers du parc, il lui jure un amour éternel et elle accepte de l’épouser. Pendant trois ans, ils ne feront que penser l’un à l’autre, vivre l’un pour l’autre, rêver l’un de l’autre, plongés dans l’envoûtement de l’amour.
Cet envoutement n'est pas sans conséquence pour Florentino qui va connaître cet état second dont les symptômes - plaisirs subtils de l'attente et souffrances de l'éloignement - sont si proches d'une maladie mortelle. «Mais lorsqu'il commença à attendre la réponse à sa première lettre, son anxiété se compliqua de diarrhées et de vomissements verts, il perdit le sens de l'orientation, souffrant d'évanouissements subits, et sa mère fut terrorisée parce que son état ne ressemblait pas aux désordres de l'amour mais aux ravages du choléra».

Mais un jour, après avoir été éloignée un temps de lui, l’irrésistible Fermina prend pour époux Juvenal, préférant un jeune et riche médecin à la passion invincible du médiocre Florentino. Fermina et Juvenal gravissent avec éclat les échelons de la réussite en même temps qu’ils traversent les épreuves de la routine conjugale. Repoussé par Fermina, Florentino se réfugie dans la poésie et entreprend une carrière de séducteur impénitent et clandestin.
Toute sa vie, en fait, n’est tournée que vers un seul objectif : se faire un nom et une fortune pour mériter celle qu’il ne cessera jamais d’aimer en secret et avec acharnement chaque instant de chaque jour pendant plus d’un demi-siècle.