IN LIBRIS

MAIRET

Jean MAIRET, dramaturge français, né et mort à Besançon (1604-1686). Il appartenait à une famille de gentilshommes allemands, qui, très catholiques, avaient fui leur pays en haine de la Réforme. Après de bonnes études à Besançon, Mairet vint à Paris où, dès 1620, il donna, avec succès, Chryséide et Arimand, tiré de l'Astrée, et, en 1621, Sylvie. Il s'attacha alors à Montmorency, et le suivit à Ré et à Oléron, où il se battit bravement. Nommé résident de Franche-Comté à la cour de France par la protection du roi d'Espagne, il devint suspect à Mazarin, fut exilé, et ne rentra en faveur qu'après la paix des Pyrénées. Parmi ses œuvres, citons :

Mairet
Mairet

Sylvanire (1625) ;
les Galanterie, du duc d'Ossonne (1627) ;
Sophonisbe (1627),
Virginie (1628), son chef-d'œuvre ;
la Mort de Mustapha (1629) ;
Cléopâtre(1630) ; Roland furieux(1635) ;
l'Illustre corsaire (1637) ;
Athènes (1642) ;
des lettres, des poésies, etc.
Mairet a appliqué le premier les règles des trois unités, et ouvert la voie à Corneille, son rival, dont il combattit le Cid avec violence.