IN LIBRIS

ALEXIS ZORBA


[Βίος και πολιτεία του Αλέξη Ζορμπά].Au cours de l'année 1917, l'écrivain grec Nikos Kazantzakis (1883-1957) entreprit en compagnie d'un ami de rencontre, Georges Zorba, l'exploitation d'une mine de lignite à Prastova, dans le Magne, à la pointe du Péloponnèse. Vingt-cinq ans plus tard, en pleine Occupation, il revint sur cette expérience éphémère mais inoubliable et écrivit à Égine, de 1941 à 1943, la Vie d'Alexis Zorba.

L'action du livre se réduit à un simple canevas : un jeune citadin se met en tête d'exploiter une mine de lignite avec l'aide d'un Grec rencontré par hasard : Alexis Zorba. Mais faute d'expérience, d'argent et sans doute de passion réelle, l'entreprise échoue. Il en restera, pour l'auteur, le souvenir des instants merveilleux passés en compagnie d'Alexis Zorba. Les faits divers qui se greffent sur cette rencontre et cette amitié spontanée — les aventures de Zorba et de madame Hortense, une Française exilée dans le village voisin, le meurtre d'une veuve accusée à tort de la mort d'un adolescent — ne sont là que pour mettre en valeur le tempérament, la générosité ou le courage de Zorba. Habité d'une véritable rage de vivre, l'esprit net de tout préjugé et faisant fî de toutes les idées reçues, Zorba est l'incarnation de l'homme libre, du véritable aventurier de la vie. Il donnera à son ami le gratte-papier, la souris papivore, comme il l'appelle, une leçon de vie qu'il exprimera indifféremment en parlant, en chantant, en dansant ou en jouant de son cher santouri, instrument aussi indispensable à son existence que son âme.
Georges Zorba, l'inspirateur d'Alexis Zorba, mourut en Serbie en 1942.

Le livre a été adapté au cinéma sous le titre de "Zorba le Grec" par Michael Cacoyannis en 1964