IN LIBRIS

MIDDLEMARCH.

Middlemarch, Étude de la vie de province est un roman de l'écrivain anglais George Eliot (Mary Ann Evans, 1819-1880) publié en 1871-1872.

L'histoire se passe dans la ville bourgeoise et provinciale de Middlemarch entre 1800 et 1850. Le personnage principal est une jeune fille idéaliste et fougueuse, Dorothée Brooke, dans laquelle l'auteur a mis beaucoup d'elle-même. Cette Dorothée épouse un vieux pédant, qui dissimule sous une grande dignité la mesquinerie et la médiocrité de son âne. Le mariage est fort évidemment malheureux. Casaubon manque de vie et de chaleur : il reste sur son quant-à-soi et soigne sa vanité ; il suspecte la bonne foi de sa femme qui montre quelque indulgence pour son cousin Will Ladislaw ; et avant de mourir, — événement qui suit de peu leur mariage, — il fait ajouter à son testament un codicille par lequel sa femme doit être déshéritée si elle épouse Ladislaw. Cependant, Dorothée et Ladislaw n'en seront pas moins unis. Une autre histoire double la trame principale, celle du mariage malheureux de Lydgate, jeune médecin ambitieux, et de la vulgaire Rosemonde Vincy, dont le matérialisme a raison des belles espérances de son époux.

On ne peut passer sous silence des caractères secondaires, tels que celui de la bouffonne Mrs. Cadwallader, femme du recteur, et celui de Sir James Chettam, le gentilhomme anglais par excellence ; celui de l'oncle de Dorothée, « homme d'un caractère accommodant, d'opinions diverses et de suffrage incertain» et celui d'un hypocrite délicieux, Mr. Bulstrode.

Admirable pour ses descriptions de l'atmosphère provinciale, Middlemarch a néanmoins la sécheresse d'un examen scientifique. Mais Eliot fait preuve d'une telle pénétration dans ce roman, qui est considéré comme son chef-d’œuvre, que cela compense largement certaine absence de spontanéité.