IN LIBRIS

CONTES

[Eventyr]. Recueil de contes de l'écrivain danois Hans Christian Andersen (1805-1875), dont la publication fut commencée en 1835. Une partie de ces fables est tirée des contes populaires qu'Andersen avait entendus dans son enfance, à Odense. L'auteur nous les rend, en accents directs et populaires, mais ornés d'un style raffiné (par exemple « Le briquet», « Le grand Claus, le petit Claus », « Les cygnes sauvages », etc.).

 

D'autres, comme « Ole Ferme-l'œil » et « La hutte aux Elfes», sont tirés des légendes et des sagas.

D'autres encore, comme « Les nouveaux habits de l'empereur », proviennent de sources littéraires (en l'occurrence il s'agit d'un motif espagnol).

La plupart, pourtant, sont inventés et présentent des décors de fleurs et de plantes ou des personnages qui sont tantôt des fleurs et des plantes (« Les fleurs de la petite Ida », « La pâquerette », « Le Sapin »           « Le dernier rêve du vieux chêne » tantôt des animaux « Le rossignol »,« Le vilain Petit canard », « Le papillon» etc.), tantôt des objets (« L'inébranlable soldat de plomb», « Le moulin à vent », « Le vieux réverbère », « Le faux-col », etc.).

Andersen, suivant la méthode propre à la fable, donne la vie et la parole aux plantes, aux animaux et aux choses inanimées. Le style en est simple et rend clairs et faciles ces Contes où se reflètent la vie du poète (« Le vilain petit canard », « Le porcher », « L'ombre», etc.) et la vie des hommes. Cette œuvre est de beaucoup, la plus heureuse et la plus populaire des œuvres d'Andersen.